Crapaud et galanterie...

On dit que la nature se réveille au printemps. Ce dicton, pour le moins discutable est cependant vrai pour les crapauds. Après avoir hiberné de longs mois dans un endroit sombre et humide (sous du bois, dans un trou de mulot, entre les racines d'un arbre,...), ils se réveillent vers la mi-mars afin d'entamer une migration. Ce voyage, souvent périlleux, peut être long de plusieurs centaines de mètres (jusque 3 km). Il permettra aux crapauds de rejoindre la mare où ils sont nés afin de s'y reproduire à leur tour. Pour les mâles, la concurrence est rude pour trouver une femelle avec qui se reproduire. Pendant la migration, les mâles bondissent alors sur tout objet en mouvement présentant une taille appropriée. Il est ainsi fréquent que des femelles finissent leur périple vers le plan d'eau en portant un mâle sur leur dos...

(crédit photo By Bernie - Own work, CC0)
Crapaud et galanterie...



Cette ressource est placée sous licence creative commons CC BY SA 2.0 Belgique. En français, cela signifie que tous les contenus de ce site sont réutilisables et modifiables par quiconque et gratuitement, moyennant le fait qu'il mentionne l'auteur ("CRIE de Mouscron") et qu'il partage son oeuvre sous les mêmes conditions (donc sous licence CC BY SA).